Anzhi : Le PSG entre en lice pour Eto’o

Boolumbal Boolumbal

Annoncé partant de son club de l’Anzhi Makachkala lors du mercato estival après seulement une saison dans le championnat de Russie, Samuel Eto’o pourrait retrouver l’Inter Milan, le club où il a décroché sa dernière Ligue des Champions en 2010. Mais si la formation transalpine ne serait pas contre un retour de l’international camerounais, elle pourrait avoir de la concurrence sur ce dossier et non des moindres. Avec ses fonds quasiment sans limites, le Paris Saint-Germain songerait également au Lion Indomptable en vue de la saison prochaine.

Anzhi : Le PSG entre en lice pour Eto’o
Footballeur le mieux payé de la planète avec un salaire annuel de 20 millions d’euros, Samuel Eto’o n’en est pas pour autant un attaquant comblé sur le terrain. Muet depuis le 27 novembre, l’international camerounais semble déjà avoir fait le tour du championnat russe et de ses conditions particulières, pour songer à un retour plus à l’Ouest. Moins d’un an seulement après son arrivée dans le club de l’Anzhi Makachkala, l’ancien Barcelonais souhaiterait plier bagages pour retrouver un championnat plus conforme à ses attentes et à ses qualités.

Alors que la presse italienne, notamment le Corrierre dello Sport, annonçait son possible retour à l’Inter de Milan, club qu’il a quitté pour rejoindre l’équipe du président Kerimov dans la province du Daguestan, Eto’o pourrait finalement atterrir dans l’Hexagone. Et forcément, ces derniers temps, qui dit Hexagone dit Paris Saint-Germain. Avec ses finances dont personne ne connaît les limites, le club de la capitale songerait au natif de Nkon pour renforcer son attaque en vue de la saison prochaine. Marca annonce même que le Lion Indomptable aurait vu Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du PSG le 8 avril, en marge du clasico remporté par les Franciliens devant l’Olympique de Marseille (2-1). Le Camerounais ne serait d’ailleurs pas insensible à cet intérêt.

Reste à savoir qui de l’Inter ou de Paris parviendra à obtenir ses faveurs et surtout réussira à convaincre l’Anzhi de le céder tout juste un an après son arrivée. S’il est évident que Samuel Eto’o devrait quoiqu’il arrive consentir à une baisse significative de ses émoluments pour quitter la Russie, il apparaît évident que la piste le menant en Ligue 1 serait, à l’heure actuelle, celle où il s’y retrouverait le mieux financièrement avec la crise qui touche la championnat italien, mais surtout vu le portefeuille des Parisiens.

AFRIK