« L’ESCLAVAGE EXISTE EN MAURITANIE’ », DIXIT EL KHALIL OULD TEYIB

Boolumbal Boolumbal

Invité mardi soir (7 janvier 2020) à l’émission » Kelam Visseyassa » diffusée par la chaîne privée Al Wataniya, l’ancien député El Khalil Ould Teyib, qui vient d’être élu quatrième vice-président de l’Union Pour la République, lors de son dernier congrès organisé le 28 décembre dernier, a déclaré ,sans détour que l’esclavage existe bien en Mauritanie en pratiques et en séquelles et qu’il faut désormais cesser à « peindre sur le poil « .
La déclaration de ce haut responsable du plus important parti du pays est inédite et très importante.

D’abord parce que depuis la première ordonnance des militaires (034/81) interdisant la pratique de l’esclavage en Mauritanie, jusqu’à la loi 031/2015 la criminalisant et l’élevant en crime contre l’humanité , tous les systèmes politiques (à l’exception de l’intermède SIDIOCA sous lequel la loi 048/2007 criminalisant l’esclavage a été adoptée),ayant eu en charge le pays ont fondé leur stratégie de lutte contre l’esclavage sur sa négation.

Ensuite, elle démontre que la reconnaissance officielle de l’existence de l’esclavage ne fera pas tomber le ciel sur la terre et qu’au contraire, elle permettra tout simplement de précipiter son éradication à travers l’implication de tous ceux qui en sont chargés: autorités judiciaires, administratives, sécuritaires et organisations de la société civile, sans aucune crainte de paraître contredire les orientalistes officielles ,qui jusque-là se fondaient sur la dénégation et l’entêtement.

Se faisant, les autorités agiraient comme celles du Niger où grâce à cette reconnaissance officielle , les pratiques esclavagistes ont connu un grand recul et les programmes et politiques de son éradication ont enregistré de gros succès, qui présagent, qu’à l’horizon 2024/25, le Niger se serait débarrassé complètement de l’une des pratiques les plus abjectes et les plus abominables de l’Histoire de l’Humanité.

Source : Le Calame (Mauritanie)


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :