Mauritanie, 20 ans de prison pour un expatrié d’origine française reconnu coupable de kidnapping et viol sur mineures

Boolumbal Boolumbal

Lundi 29 mars, la justice mauritanienne a condamné à 20 ans de prison ferme, un citoyen français résidant en Mauritanie, après avoir été reconnu coupable de viol, torture et enlèvement de mineures âgées de 4 à 6 ans, dans des quartiers de Nouakchott, rapportent nos confrères de Tawary.

En plus, il doit verser la somme d’un million d’anciennes ouguiyas (MRO) à chacune de ses victimes, ajoutent nos confrères de Tawary. En avril 2020, ce ressortissant d’origine française avait été arrêté par la police mauritanienne dans le cadre d’une affaire de kidnapping et de viol de 3 mineures.

Devant la police, le suspect avait reconnu les faits qui lui sont reprochés. Âgé de 38 ans et natif de Nice, ce ressortissant français opérait à bord d’un véhicule tout terrain.

Il est arrivé en Mauritanie en 2016, envoyé par l’ONG internationale musulmane, Hijra Keys, dont il était un membre. Hijra Keys avait, d’ailleurs, exprimé sa « profonde désolation » aux familles des victimes, tout en condamnant les agissements de ce ressortissant français appelé par ses pairs Abdallah Abou Soummaya.

Abdallah Abou Soummaya vivait avec ses deux épouses en Mauritanie…

« Aucun d’entre nous (comme tous les gens sur place qui le connaissent) n’aurait pu se douter une seconde du monstre qui se cachait derrière le visage de cette personne, qui était connu du plus grand nombre, pour l’aide qu’il apportait aux mouhahijrouns sur place et les différents projets communautaires auxquels il avait pris part… », avait dit dans un communiqué Hijra Keys.

Cette dernière avait appelé à une condamnation exemplaire....

@babacarbayendiaye
Nouakchott - 30/03/2021


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :