Mauritanie : table ronde avec des responsables de fonds arabes pour le financement du projet d’approvisionnement en eau de la ville de Kiffa

Boolumbal Boolumbal

Nouakchott a abrité lundi une table ronde avec la participation de fonds arabes de financement autour du projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Kiffa depuis le fleuve Sénégal.

Ce projet permettra jusqu’en 2050 de couvrir les besoins de 92 collectivités dans la sphère du projet dont les populations sont estimées à l’horizon 2035 à 550.000 personnes.

Participent à cette table ronde le fonds koweïtien de développement économique, le fonds arabe pour le développement économique et social, la banque islamique de développement, le fonds de l’OPEC, le fonds d’Abou Dhabi pour le développement et le fonds saoudien pour le développement.

Prenant la parole à cette occasion le ministre des affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs, Ousmane Mamoudou Kane a dit que le projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Kiffa dans la wilaya de l’Assaba et les agglomérations situées entre cette elle et la ville de Gouraye dans la wilaya du Guidimakha va résoudre entièrement et définitivement le problème de l’approvisionnement en eau potable de milliers de personnes et leur bétail.

Le ministre a encore dit que ce projet va réduire la disparité entre le niveau de couverture en eau dans les zones rurales et urbaines, avant d’ajouter qu’il représente une « étape importante sur la voie de la réalisation de l’objectif n° 6 des objectifs de développement durable, et créera 1 000 emplois permanents et 3 000 emplois non permanents.»

Intervenant pour sa part, le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement Mohamed El Hacen O. Boukhreïss a dit que la Mauritanie a réalisé, avec le concours de ses partenaires au développement nombre de projets qui ont impacté positivement sur la vie des populations, comme Aftout Essahli, Aftout Echargui et le projet du Dhar.

Ces projets a dit le ministre a permis de sauver des villes qui étaient en voie d’être abandonnées par leurs habitants et qui sont aujourd’hui à l’orée de la prospérité et le développement.

Malgré tout cela d’autres régions du pays continuent encore de manquer cruellement d’eau potable ce qui a fait naître l’idée de ce nouveau projet d’approvisionner en eau potable les deux capitales de l’Assaba et le Guidimakha en plus de centaines d’autres collectivités, plus d’une centaine, depuis le fleuve Sénégal et notamment depuis la zone de Gouraye.

Ould Boukhreïss a encore dit que l’étude qui a été réalisée a confirmé que la seule solution pérenne pour approvisionner les populations de ces régions était ce projet structurel sur lequel compte la Mauritanie pour réussir un bond qualitatif de la vie économique de cette région.


Source: https://fr.saharamedias.net


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :