Visite présidentielle au Hodh oriental et tribalisme : coup de gueule de Gourmo

Boolumbal Boolumbal

Le président Mohamed Cheikh El Ghazouani a effectué une visite dans le Hodh Oriental la semaine dernière. Cette populeuse région est historiquement considérée comme un «énorme réservoir électoral ».

Le déplacement du président de la République dans le grand « Est » a provoqué le réveil des vieux reflexes et des démons tribaux.

Une situation face à laquelle le Pr Lô Gourmo, vice-président de l’Union des Forces de Progrès (UFP/opposition), a poussé un énorme coup de gueule. S’exprimant à travers les réseaux sociaux, l’opposant a vivement condamné « des images parlantes et désespérantes, tout le long du trajet du président de la République en visite à l’intérieur du pays, des hommes (rarement des femmes) brandissent des pancartes et des banderoles qui scandent les noms des tribus ou fractions de tribus supposées l’accueillir. Le non-Etat dans toute sa splendeur (laideur). Non pas de la part de ceux qui, sous le soleil écrasant, exhibent ces signes de négation absolue de la République, mais de la part de ceux qui orchestrent en coulisses un tel défi à l’idée même de République, pour se faire valoir auprès du Rais et espérer en tirer privilège.

Ici, la tribu est un lobby, un groupe de pression, une force de frappe qui dérègle le fonctionnement de l’Etat et alimente le mécanisme d’exclusion des autres tribus, « ethnies » et races, autant que celui des usurpations (argent, compétences, titres) ».

La sortie du Pr Lô intervient quelques jours après un écrit de Mohamed ould Maouloud, président de l’Union des Forces de Progrès (UFP), condamnant la tendance lourde des concours d’accès à la Fonction Publique dont tous les admis sont issus d’une seule communauté.




A bas le tribalisme ! Par Gourmo Lô



Source:http://www.lecalame.inf


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :